jeudi 9 mars 2017

Atelier d'entraide #2 Le référencement


 • Salut à tous • 

Lundi 29 janvier, nous organisions notre deuxième atelier entraide Un Blog, Un Apéro chez Les Coquettes Party. Celui concernant le référencement. En effet lors de notre enquête auprès des blogueurs bordelais, ils étaient 64% à vouloir plus d’informations à ce sujet. Du coup, nous avons organisé un article pour démocratiser le sacro-saint référencement dont tous les blogueurs entendent parler  et répondre aux questions.
_

Présentation de l'atelier et de l'article


Notre atelier référencement, c’est déroulé en deux parties :
- une table ronde avec deux blogueurs experts en référencement, Thibault qui travaille dans le domaine du digital chez Orbiteo, et Gaëlle du blog Mon Bonheur Gourmand, entrepreneuse digitale à Bulles de Web
- et une présentation de la future plateforme Woazoo pour les blogueurs par ses créateurs Olivier et Clémence

Le but de cet article n’est pas d’être un guide pratique exhaustif sur le référencement, un atelier d’1h30 sur le sujet à 15 n’est pas suffisant pour arborer tous les points et répondre à toutes les questions, mais c’est suffisant un bon débroussaillage du sujet. Cet article se veut être un point de départ pour comprendre le référencement et voir les principaux points à mettre en place sur son blog/ site. Nous allons vous détaillez ce que nous avons appris durant notre atelier référencement et ce qui nous semble important. 

Pour ce qui est des exemples pour les plateformes bloguing, nous avons décidé de nous concentrer sur Wordpress et Blogger car celles les plus utilisées par les blogueurs - et celles des blogueurs présents lors de l'atelier référencement.





Compte-rendu atelier référencement 


A quoi sert le référencement?

Pour commencer notre compte-rendu répondons à cette simple question : Quel est l’intérêt du référencement ? L’intérêt majeur du référencement est d’être trouvé par les internautes. La visibilité est un critère important quand on a un blog ou un site. Effectivement, on souhaite tous être lus. Et un bon référencement peu justement vous amener des lecteurs mais pas seulemen. En plus de la visibilité et de l’e-réputation, un bon référencement vous apporte des visites qualifiées sur votre site et de l’engagement (clic, inscriptions, appels, ventes, des commentaires, des partages …).

Dans le jeu du référencement, c’est le moteur de recherche Google qui mène souvent la danse car c’est le plus utilisé par les internautes. L’objectif de Google est de dénicher les contenus les plus pertinents pour répondre à vos requêtes. 

Si autrefois, les algorithmes Google reposaient uniquement sur les mots clefs ; aujourd’hui, la démarche se veut beaucoup plus qualitative. Finis le temps où il suffit de disposer des mots clefs partout pour ressortir en première positive. Maintenant le fond est tout aussi important voir plus que la forme. Google analyse votre contenu, l’architecture interne de votre blog mais également votre crédibilité externe.

Les algorithmes Google (aux noms animaliers !) :

- Le Panda : la qualité du contenu
- Le Pingouin : la couverture externe
- Le Colibri : la longue traîne
- Le Pigeon : la localisation du contenu


Si vous voulez plus d’informations sur les algorithmes, nous vous invitons à faire vos propres recherches en google-isant tout ça. 




Les types de référencements

Il n'existe ne pas UN type de référencement mais DES types de référencements. Les plus connus étant le naturel et le payant. Voici les différents types de référencements: 

- SEO : Search engine Optimization : naturel = Référencement naturel, dit organique, celui qui analyse le contenu, la structure de l’article
- Référencement local, la géolocalisation
- Référencement manuel, le lien url
- Référencement mobile (tablette et mobile), le fameux RESPONSIVE !
­- SEO : Social Media Optimization = Référencement social, ce qui vient des réseaux sociaux
- SEM : Search Engine Marketing = Référencement payant, la pub quoi !

Pour ce qui concerne le référencement payant, cela permet de générer du trafic. C’est un booste pour aller plus loin avec son blog ou son site. Par contre, une fois que l’on arrête ce type de référencement, le gain de trafic cesse. C’est donc pourquoi, il faut bien penser son référencement payant pour en tirer le meilleur tant que l’on paie.
Sur Facebook cela peut être intéressant pour obtenir plus d’abonnés sur sa page fan. Il existe les Facebook Add pour votre page ou alors les boostes de publication.


Les mots-clefs

Pour le référencement, une des informations qui revient sans cesse est le fameux mot-clef. Qu’est-ce qu’un mot-clef ? Où le placer ? Comment le trouver ? Combien en mettre ? Et puis qu’est-ce que la longue traine ? … Bref, on vous parle tout le temps de mots-clefs.

Les mots-clefs, qu'est-ce que c'est ? 

Ce sont des mots qui représentent au mieux le contenu d’un article. 

Il y a plusieurs types de mots-clefs :
- Les principaux qui sont ceux que vous visez directement et qui bénéficient d’un volume de recherche élevé.
- et la longue traine qui composée de mots clés souvent très longs (3 à 7 mots, voire plus) qui ont un volume de recherche mensuel marginal (moins de 10 par mois) et qui sont de ce fait moins prévisibles.

Trouver des mots clefs ? 

Pour trouver les mots-clefs, vous avez plusieurs façons. Déjà vous savez certainement de quoi votre article parle.
Si cela concerne une revue d’une palette de maquillage, les mots-clefs de votre article tourneront autour de la beauté : maquillage, makeup, nom de la palette, nom de la marque, revue si vous faites une description du produit, tutoriel si vous présentez un maquillage, …
Si cela concerne une recette culinaire, les mots-clefs de votre article concerneront la cuisine : recette, cuisine, gastronomie, nom de la recette, ingrédients, particularité (végéta*ien, sans gluten, sans lactose, ...)

Après, il existe des générateurs de mots clefs :
- Google adwords
- Keyword planner, le plus : vous dit combien de recherche mensuelle pour les mots clefs + mots clefs similaires
- Google trends, le plus : voir l’évolution, système de comparaison

Exercice : Essayez de résumer votre article en une phrase, avec 5 mots clefs. Puis trouvez 20 expressions similaires à ces mots clefs pour vous constituer une base de travail. Ensuite placez ses mots et expressions dans votre article.
Astuce :  Aller sur un blog qui marche bien dans la même thématique pour observer comment est géré son référencement: regarder les tags ou étiquettes, regarder le titre et l’url, regarder les mots qui reviennent souvent dans l’article
Outil : SEOCeros

Comment les placer ? 

Dans un article d’environ 700 mots, on dit qu’il fait placer votre mot clef principal entre 7 et 14 fois, soit 1 à 2% des mots de votre article.
Il faut bien dispatcher vos mots-clés dans le corps de votre article. Pensez à en mettre dans l’introduction. Celle-ci doit reprendre les mots-clés placés dans vote URL.

Vous pouvez également les placer dans vos tags, catégories, étiquettes ou libellés selon les noms utilisés par votre plateformes.


La longue traine

Comme vu plus haut, la longue traine est un groupe de mots, une phrase ou une expression qui permettent de faire remonter votre article lors de recherches précises.
Concrètement, c’est surtout quand l’internaute questionne le moteur de recherche. On a déjà tous tapé dans Google une demande du type Comment faire ceci ou cela, ou une autre interrogation de ce type. Vous avez déjà peut-être tapé une phrase entière dans un moteur de recherche pour trouver quelques choses de précis. C’est ça la longue traîne !

D’ailleurs pour les tendances, si vous avez un blog beauté, il vaut écrire : Comment faire un maquillage de soirée que Tutoriel maquillage de soirée.  Il y a plus de recherche sur le groupe de mots Comment faire que sur le mot tutoriel. Pour trouver ces informations de tendances, regardez Google trends et les autres générateurs/ analyseurs de mot-clefs.

Pour la longue traine, le conseil est de ne pas rester sur vos mot-clefs principaux mais d’aller voir du côté des synonymes ou des variantes. Si effectivement chaque variante de mot-clef n’a que peu de trafic de recherche, la grande variété de la longue traîne permet au final de multiplier des visiteurs qui de surcroît savent ce qu’ils veulent (leur requête étant précise) et qui donc convertissent mieux.

Être le premier dans les recherches Google n’est pas forcément la meilleure solution pour le référencement car la concurrence est rude sur pour ce positivement. Il est tout aussi important voir capitale d’être bien positionné sur plusieurs expressions que sur un seul mot clef trop utilisé. 

Par exemple, il y a peu de chance que les blogs modes ressortent quand vous tapez le nom de pièces que vous voulez acheter (ex : jean, perfecto, …) car ce sont les géants de l’habillement qui ressortent en premiers sur ces mot-clefs. En tant que blogueurs vous n’avez certainement pas le budget pour les concurrencer pour atterrir en page 1 des recherches. Mais par contre en travaillant un peu votre contenu, vous pourrez certainement mieux ressortir leur de recherches plus précises grâce à la longue traîne (ex : comment-porter-un perfecto-doré, comment-associer-un-jean-et-un-bomber, …). Ce type de recherche est une vraie richesse pour les blogueurs.   ATTENTION: mettre des tirets entre les mots.

L’URL de vos articles

L’Url de votre article est créée automatiquement quand vous enregistrez votre article. Celle-ci est souvent généré à partir du titre de votre article. Il est donc important de la retoucher. Pour cela, il est conseiller d’écrire en URL quatre ou cinq mot-clefs qui forment une expression indiquant le contenu de votre article. Il faut séparer les mots par le tiret du 6, ne pas mettre de majuscule et éviter les accents le plus possible. 

Exemple:  Comprendre-Referencement-SEO-Blog-Facile
Maquillage-Bleu-Urban-Decay-Tutoriel
Recette-Chips-Légumes-Vegane
Bordeaux-Restaurant-Madame-Pang



La mise en page

La mise en page de votre article compte également pour le référencement.  Vous entendez souvent parler de balises H1, H2, H3 quand vous lisez des articles au sujet du référencement. En fait, il s’agit simplement de la hiérarchisation de votre mise en page d’article : titre, sous-titre, … Que cela soit sur Wordpress ou Blogger, il est facile de mettre en place ce système de balise via les niveaux de titres.

Google aime les contenus structurés d’où l’importance de penser la hiérarchisation de son article. Si vous voulez un exemple de hiérarchisation, vous pouvez observer cet article. Le blog est sous blogger, nous avons donc utilisé son système de mise en page avec Titre, sous-titres et titres secondaires. Chacun de ses tirages est en fait une balise. 

 

Après un sous-titre, il ne faut pas placer trop de texte. Pas plus de 2 paragraphes. Un paragraphe doit être constitué de 150 mots. 

Un article doit être constitué d’au minimum 300 mots.

Il faut placer des liens, aussi bien vers d’autres sites ou blogs (liens extérieurs) et des liens vers un article de votre blog/ site (liens internes).

 Autres points importants

Le chapeau

Le chapeau, c’est-à-dire l’introduction de votre article, est très important car c’est l’un des éléments essentiels pour donner envie au lecteur de continuer à lire. Quand celui est bien travaillé et « donne envie » cela permet de réduire le taux de rebond (c’est-à-dire le nombre de lecteur qui part en n’ayant lu qu’une page. Hé bien souvent en ne l’ayant pas lu d’ailleurs !). C’est également le lieu où insérer quelques mots-clefs principaux. Attention, ne soyez pas trop gourmand sur ce point ! Il faut quand même donner envie à voir lecteur de rester.

Astuce : Pour mettre en valeur ce chapeau et dynamiser la mise en page, vous pouvez le formater d’une manière différente que le reste de votre article. Vous pouvez le mettre en couleur, utiliser une police plus grande ou différente, …

La métadonnée 

Il s'agit d'un résumé de votre article, qui s'affichera leur des recherches des moteurs de recherches et des partages sur les réseaux sociaux.. Ceci est valable pour Wordpress qui propose cette option, notamment des plug-in comme Yoast.
 

La vitesse du site 

Cela n’a pas d’impact sur votre référencement direct. Mais si votre site est lent, il devient moins intéressant. Un blog/ site rapide à charger devient agréable à utiliser. Il ne faut donc pas de photos lourdes : + 100ko déconseillé.

Les photos

Pour ne pas être trop lourde, il faut privilégier le format JPEG. Vous pouvez aussi compresser vos images pour une lecture web grâce à des logiciels de PAO comme photoshop ou autres. 

De plus, il est important de bien renommer ses photos. Pour cela appliquez les mêmes conseils que pour l'URL (mots clefs, pas de majuscule, pas d’accent, utiliser le tiret du 6). Vous pouvez mettre le nom de votre blog, si beaucoup de personnes viennent sur votre blog via une question autour de votre nom. 

Mais il y a un autre avantage avec les photos: la description, ce qui est souvent appelé Balise alt ou texte alternatif dans les articles référencement et/ou sur vos platerforme. Il s'agit de l'endroit où vous pouvez décrire votre photo. Comme c'est un élément non visible sur votre site mais qui compte pour le référencement, profitez-en pour écrire (avec des phrases) le contenu de votre photo et de votre article.



Exemple: pour expliquer l'intérêt de cette fameuse Basile Alt ou description, nous allons reprendre le bon exemple cité lors de l'atelier, avec une blogueuse, un jean et des boosts. Pour renommer ses photos, la blogueur pourrait écrire: Look-Mode-Jean-Nom de la marque-Boost-Nom de la marque. Pour la description de la photo (balise alt ou texte alternatif), elle pourrait être plus de choses: comment accorder un jean troué avec des boosts léopard de la marque machin truc. Look avec une chemise blanche de la marque bidule et un chapeau X, .... Photos prises à Bordeaux sur les quais. Look automnal. Look pour aller travailler. Et bien d'autres trucs encore.


Les réseaux sociaux 

Il est important d’être présent sur les réseaux sociaux afin de gérer votre e-réputation. Il veut mieux contrôler ce qui est dit sur vous que de laisser les autres le faire. 
Beaucoup de réseaux sociaux sont pris en compte par les algorithmes Google mais par contre, il n’a jamais été démontré que les likes ou retweets avant un impact sur votre référencement naturel. C’est au niveau de l’e-réputation que cela joue. Celle-ci est une adéquation entre les personnes qui ont partagés vos contenus et de la réputation des personnes qui réagissent à vos publications.  
Évidemment plus vos contenus sont partagés, plus cela vous apporte du trafic. Cette visibilité nouvelle est une valeur ajoutée qui pourrait déboucher sur des mentions, des citations de votre articles et donc du lien.


Il est impératif de partager vos articles sur les réseaux sociaux.:
Facebook : le plus populaire
Twitter : être actif, réactivité
Photos : être sur Instagram (LE réseau du moment!)
Pinterest: très visuel, seul média de partage avec une durée de vie plus longue des contenus

ATTENTION: Il vaut mieux avoir un seul réseau social que sur tous mais ne pas être actif!




Le Référencement Youtube 

Pour Youtube, le référencement ne se gère pas comme un article de blog mais il y a plusieurs choses à faire quand même. Premièrement, il est important de bien remplir la fameuse barre d’info et les tags.

L’information utile de cet atelier concernait les titres des vidéos. Saviez-vous que le premier écrit est le plus important? C’est même celui essentiel pour les recherches et vous apporter des spectateurs.

Par exemple, si vous créez une vidéo parodie d’une chanson de Shakira, il est plus intéressant de placer le nom de la chanteuse en première position que de préciser que c’est une parodie. En effet, plus de recherches sont effectuées sur la chanteuse que sur les parodie de ses chansons. 
Parodie : Shakira Waka Waka < Shakira Waka Wak Parodie

Concernant Youtube, il est bien de mettre des sous-titres car l'algorithme aime ça; ainsi que de créer des playlist pour classer ses vidéos. N'oubliez de faire également la vidéo de présentation de votre chaîne car c'est recommandé par la plateforme. 

Pour les partages, il est conseillé de ne pas trop attendre avant de la partager sur Facebook, car l'algorithme prendre en compte le taux de croissance (des vues) des vidéos. Cela signifie que plus votre vidéo est vue rapidement par un grand nombre de personnes, plus elle a des choses d'être en recommandation.  


Si vous partager vos vidéos sur facebook, celles-ci se lancent toute seule et facebook les met encore plus en avant quand elles sont partager depuis sa plateforme et non depuis YouTube. Pour avoir une plus grand visibilité (faire plus de vie), il st préférable de les uploader directement sur facebook. Après à vous de décider où vous préférez avoir des vues, sur facebook pour une une visibilité plus grande ou sur Youtube pour la monétisation ou autre paramètre. 

Petit tour des avantages et des inconvénients des deux systèmes de partage sur Facebook.


partager le lien YouTube

- Avantage : en cliquant dessus, les internautes ajoutent des vues. C’est top si on veut prioriser YouTube par rapport à FB
- Inconvénient : la vidéo ne se lance pas toute seule quand on passe dessus, il faut cliquer pour qu’elle se lance. Résultat : beaucoup moins de vues.

la ré-uploader sur Facebook :

- Avantage : il y a plein de vues car elle se lance toute seule quand les gens s’arrêtent un tout petit peu dessus. Résultat les gens s’y intéresse davantage. C’est top si on veut prioriser la diffusion de son contenu, même si cela concurrence sa chaine YouTube.
- Inconvénient : cela ne ramène pas de trafic sur la chaine YouTube.
 

 


Pour aller plus loin

- Google analytics
Pour savoir comment les gens viennent sur le blog, l’outil le plus utilisé par les blogueurs
- articles intéressants par notre expert Thibault:

 


Flora, Flavie et Cécilia

• Intéressés par d'autres ateliers ? Rejoignez-nous sur Facebook !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire